snudifo27@gmail.com

|couper{150}|attribut_html)" />

Syndicat des Instituteurs et Professeurs des Écoles. Section de l’Eure
Bourse du Travail 12 rue de l’Ardèche - 27000 EVREUX | 06 28 32 57 22 | snudifo27@gmail.com


Grève le 22 mars |
FONCTION PUBLIQUE EN MARCHE … ARRIERE TOUTE !!! GREVE LE 22 MARS
Publié; le 9 février 2018 | Administrateur

Les organisations syndicales FO, CGT, FSU, Solidaires, CGC, CFTC et FAFP appellent l’ensemble des fonctionnaires à la grève jeudi 22 mars pour :

- Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
- L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;
- Un nouveau plan de titularisation des contractuel.le.s, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
- Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
- L’abrogation du jour de carence ;
- La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers.

Lire le communiqué intersyndical en pièce jointe.

RAPPEL

Le jeudi 1er février 2018, le premier ministre a annoncé le lancement d’une grande concertation avec les agents publics pour rénover leur cadre statutaire. Cette démarche s’inscrit dans le programme de transformation « Action Publique 2022  ».

Avant même de présenter aux organisations syndicales représentatives le bilan des réformes engagées dans la Fonction Publique, le premier ministre lance dans le cadre d’un « nouveau contrat social avec les agents publics » quatre chantiers qui seront ouverts à la discussion dans les prochaines semaines.

- Le premier aurait pour objet l’amélioration du dialogue social dans le secteur public par sa simplification et sa déconcentration. En fait, le gouvernement veut contourner les organisations syndicales siégeant dans les instances représentatives nationales afin de se donner plus de marge de manœuvre pour mettre en place ses réformes contre le statut.

- Le deuxième portera sur l’individualisation des rémunérations. Avec ce chantier le gouvernement MACRON/PHILIPPE affirme sa volonté de s’attaquer directement à la grille indiciaire et à la fonction publique de carrière au profit d’une vision libérale de la rémunération et des parcours professionnels. Remettant ainsi en cause les principes fondateurs de la fonction publique.

-  L’élargissement du recours au contrat sera le troisième chantier. Fini le recrutement de fonctionnaires sur des emplois permanents. Le duo MACRON/PHILIPPE, tous les deux hauts fonctionnaires, inventent le « contrat statutaire » nouvel oxymore politique pour désigner les fonctionnaires recrutés sous contrat - une politique d’emploi public axée sur la précarisation des personnels.

- Le dernier prévoit un accompagnement renforcé pendant la carrière. Au gré d’un “véritable” effort de formation des agents, le chef du gouvernement prépare l’accompagnement des restructurations et des suppressions d’emplois, notamment, par les reconversions sous forme de mobilité au sein de la fonction publique ou vers le secteur privé.

Obsédés par la maitrise du budget, la baisse de la dépense le Premier ministre et le Président de la République cherchent à instaurer une Fonction Publique à moindre coût. Ce serait le moyen pour un employeur public de se donner plus de souplesse dans les recrutements et à la gestion des effectifs.

Cerise sur le gâteau : Un plan de départs volontaires serait discuté avec les organisations syndicales. Déjà en 2008 le gouvernement de Sarkozy avait mis en place une indemnité de départ volontaire qui n’avait pas rencontré le succès attendu. L’intention du gouvernement actuel est très claire : mettre en place un dispositif RH participant à la suppression de 120000 postes annoncée par le candidat MACRON, sur la durée du quinquennat.

Pour FO, après le report des mesures PPCR, le gel du point d’indice, l’augmentation de la CSG, la réduction des taux de promotions et la réinstauration du jour de carence, ces nouvelles annonces sont une attaque violente et inacceptable contre les fonctionnaires.

cale




Documents Liés
Bulletin d’adhésion 2018
PDF - 1.1 Mo
Communiqué sur la journée d’actions et grève du 22 mars
PDF - 265.7 ko
Communiqué non à la casse du statut général des fonctionnaires
PDF - 388.5 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
FONCTION PUBLIQUE EN MARCHE … ARRIERE TOUTE !!! GREVE LE 22 MARS
La cour des comptes récidive : elle veut en finir avec le statut !
Annonces présidentielles : dédoublement CP, rythmes scolaires, inclusion...
A propos de deux annonces présidentielles (rythmes scolaires, dédoublement CP en REP+)
Le SNUDI-FO appelle les enseignants du 1er degré à la grève et à la manifestation nationale
Poudre aux yeux des discours, réalités du bulletin de paie
PISA 2015 : l’OCDE assure la promotion des contre-réformes
Remplacement des enseignants : attaques contre les statuts et pressions sur les personnels !
Mobilisation contre l’expulsion des organisations syndicales de l’Eure et pétition
Evaluation des enseignants : courrier intersyndical à la ministre
Sous couvert de « simplification des tâches », la ministre entend aggraver la charge des travail des directeurs et leur imposer de nouvelles missions
Le droit au remplacement menacé
Mutualisation des remplacements sur Evreux 2, 3 et 5
14 juin : tous en grève, tous à Paris !
Régressions dans l’éducation nationale sur toute la ligne
Adhésion au SNUDI-FO pour l’année 2016 : c’est le moment !
Rapport de l’inspection générale sur les circonscriptions : alerte rouge !
Attentats à Paris - FO choquée et révoltée salue l’intervention des fonctionnaires et agents des services publics
Campagne contre le harcèlement à l’école : que cherche la ministre ?
Grève interprofessionnelle jeudi 9 avril
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo